Rencontre entre le coordonnateur de l’Accord unitaire de Louisiane et Joseph Lambert

Spread the love

Au sénat de la République, le président du sénat Joseph Lambert a reçu le coordonnateur du Bureau de Suivi du sommet de Louisiane Guy Laroche, qui lui a présenté le « PLAN HAÏTI » un plan élaboré par les secteurs organisés de la Diaspora lors du sommet de l’unité de Louisiane.

Ce plan de relance de la gouvernance d’Haïti, est un travail inclusif et participatif des forces vives de la Diaspora, incluant les signataires de l’Accord Unitaire de Louisiane. Dans ce « Plan Haïti », les acteurs ont identifié trois piliers prioritaires sur lesquels les efforts doivent être focalisés au cours de la période de transition en Haïti, « tout en tenant compte des priorités du moment, des exigences de l’heure. »

Ces trois piliers, bien que ne relevant pas tous les défis du pays, mais ils prennent en compte les principaux obstacles à la stabilité politique et constituent les axes d’intervention du plan de relance pour la gouvernance d’Haïti.

Il s’agit notamment de :
1) l’intégration et l’émergence de la diaspora haïtienne dans toutes les sphères de la vie
nationale ;
2) la participation active de la société civile y compris les partis politiques dans la résolution
de la crise haïtienne et
3) l’implication de la Communauté internationale comme partenaire ou collaboratrice dans
la recherche de solutions concertées aux problèmes que confronte le pays.

Ce Plan visant à sortir le pays non seulement de sa situation de
crise, mais également à réaliser des réformes fondamentales et à favoriser le développement équilibré du pays, selon la note « a pour objectif de favoriser un élan de solidarité et de patriotisme permettant de
rompre une fois pour toutes avec les pratiques politiciennes et du coup conduire le pays vers la voie de la stabilité et du développement durable apte à répondre aux besoins et aspirations de la population haïtienne. »

En effet, pour l’élaboration de ce Plan, il confirme qu’un Comité a été mis en place suivant des critères préétablis en termes de compétences,
de qualifications et d’expériences des membres. Un représentant de chaque accord formant l’Accord
Unitaire de Louisiane a été désigné en fonction des critères susmentionnés pour intégrer ce Comité ad hoc.

« La Fédération Haïtienne de la Diaspora, GIPHADREC de la
COODAH, Haïtian Clergy for Social Justice, AMHE, HPEC, sont entre autres les organisations de la diaspora qui ont participé à l’élaboration de ce document.

Wallace Elie.

About Wallace Elie

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …