Quel avenir pour les activités pré-carnavalesques face au coronavirus et l’insécurité ?

Spread the love

Si les activités carnavalesques n’ont pas pu se réaliser au cours des deux années précédentes, à cause des différents épisodes de crises politiques auxquels le pays faisait face, cette année, avec l’augmentation considérable des cas covid-19 et la montée en pompe de l’insécurité, les haïtiens risquent de passer encore une année sans la plus grande manifestation culturelle du pays.

Bien que le gouvernement haïtien avait annoncé la tenue du carnaval national pour les 14, 15 et 16 février prochain dans la ville de Port-de-Paix, les exercices pré-carnavalesques qui doivent normalement annoncer les festivités carnavalesques, n’ont pourtant pas eu lieu dans la capitale hier dimanche.

Aucun signe de bande-à-pied, ni de Dj dans les rues de la capitale, que ce soit à Delmas ou dans la commune de Port-au-Prince. Si le président de la république pense que l’organisation du carnaval est importante pour le pays en ce moment de crise, la population a pour sa part souhaite que la sécurité devienne la priorité du gouvernement.

Covid-19, insécurité

Face aux fléaux de kidnapping, de banditisme et de coronavirus qui gangrènent la communauté haïtienne actuellement, les haïtiens bourdent les exercices carnavalesques.

Conscient de cette situation, Frantz Mervilus, plus connu sous le nom de Dj Fanfan a annoncé dans un communiqué qu’il a rendu public le 6 janvier dernier, sa décision de ne pas participer aux exercices pré-carnavalesques de cette année. Il dit avoir pris du recul en raison de la propagation du coronavirus dans le pays. « Face aux exigences de port de masque, de distanciation sociale et tant d’autres,vis à vis cette pandémie, nous avons malheureusement pris la sage décision de ne pas participer aux festivités pré-carnavalesques 2021 », a écrit le disc-jockey qui fait danser les carnavaliers depuis plus de vingt ans

De son côté, le ministère de la santé publique et de la population ne peut pas s’empêcher de repérer tous les jours, de nouveaux cas contaminés sur le territoire national. Alors que le gouvernement pense organiser la festivité qui amène la plus grande affluence de personnes dans le pays, le coronavirus pour sa part continue de gagner du terrain. Selon le dernier bilan du ministère de la santé publique et de la population, 100 nouvelles contaminations, et 2 nouveaux morts ont été enregistrés, en date du 14 janvier 2021, le bilan global est passé de 10 781 cas confirmés, 240 morts, et 8 920 personnes sont traitées.

Manifestations

Par ailleurs, à la place des exercices pré-carnavalesques, des centaines de personnes ont gagné les rues de la capitale ce dimanche pour dire non au kidnapping et réclamer la libération du jeune entrepreneur Mike Bellot. Le fondateur de Solo Bag à été Kidnappé dans la soirée du samedi 16 janvier 2021, à Delmas 33.

Si les plages, les bars, restaurants et les discothèques devraient être fermés pour empêcher la propagation du virus, le carnaval est la dernière chose à laquelle on devrait penser en ce moment. La quarantaine et des cordons sanitaires seraient au moins des mesures raisonnables afin de réduire le risque auquel le pays est exposé.

About Rose Karlande

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …