PNH – Changement de plaques d’immatriculation: pour quel objectif ?

Spread the love

S’agit-il d’une stratégie visant à limiter les cas de kidnapping dans le pays ? À partir de ce 1er Février, tout véhicule circulant avec les anciennes plaques « Officiel  » sur la voie publique sera confisqué, peut-on lire dans une note de la Direction générale de la Police nationale d’Haïti (DGPNH) en date du lundi 25 janvier 2021.

Dans cette note de service, la Direction générale de la PNH avise tous les personnels policiers que de nouvelles plaques d’immatriculation de la catégorie « Officiel  » sont disponible depuis le 20 Janvier 2021.

En conséquence, la Direction Générale de la PNH informe que tout véhicule circulant avec les anciennes plaques d’immatriculation « Officiel » sur la voie publique sera confisqué, à partir du mardi 1er Février 2021.

En effet depuis quelques temps en Haïti, des véhicules vitres teintées avec mention services de l’État (SE) ou (Officiel) sont dénoncés dans des activités de kidnapping particulièrement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Les autorités politiques et policières malgré les diverses plaintes de la population peinent à prendre des mesures adéquates en vue de sanctionner les coupables.

Faut-il préciser aussi que parmi ces personnes qui se cachent derrière les véhicules publiques pour commettre leurs forfaits figurent des présumés bandits recherchés par la police, dont des hommes du G9 à qui on reproche d’avoir leurs propres véhicules services de l’État ou Officiel.

Cette décision de changement de plaques d’immatriculation des véhicules de police intervient à un moment où l’opposition fait feu de tout bois pour réclamer le départ du Chef de l’État haïtien au 7 Février 2021.

Trois hypothèses peuvent expliquer cette décision :

Primo, ce changement est une façon pour le pouvoir en place de contrecarrer les véhicules avec des plaques d’immatriculation Officiel, ou SE que disposent les anciens sénateurs en les empêchant de circuler convenablement, ainsi ils seront passibles de fouilles ou de checkpoint;

Secundo, elles peuvent- être une stratégie du gouvernement de se dédouaner de toutes les malversations dont elles projettent de faire ce 7 Février 2021 avec ces anciennes plaques déjà en circulation et qui font objet de plusieurs cas de kidnapping. Des membres de l’opposition pourraient dans ce cas passer comme bouc émissaire dès lors qu’ils n’auront pas la possibilité de changer la leur;

Tertio, les nouvelles plaques pourraient servir comme carte blanche aux gangs ayant déjà leurs plaques pour agir à leur guise, sans compromettre le pouvoir en place.

À noter que ces hypothèses sont le fruit d’une séries de questionnement et de réflexion dont l’objectif est d’éclairer la lanterne de la population en dehors de toutes attaques personnelles

About Wallace Elie

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …