Personne n’est au-dessus de la loi, jugent les Évêques Catholiques d’Haïti

Spread the love

En des termes à peine voilés des Évêques Catholiques d’Haïti dans une note ce mardi ont opté pour le départ du président Jovenel Moïse le 7 février 2021 affirmant que personne n’est au-dessus de la loi. « Le Président de la République a appliqué la loi électorale et la constitution pour les députés, les sénateurs et les maires au cours des dernières années, (ce faisant ) il a ainsi affirmé l’unité de la loi pour tous les élus, y compris pour lui-même. »

Après un long moment de silence, la Conférence épiscopale d’Haïti (CEH) s’est enfin positionnée sur la conjoncture politique haïtienne en affirmant être toujours « du côté du droit, de la vérité,  de la justice, du respect de la vie et de la dignité humaine. »

Dans cette note dont Voa Diaspora a eu copie, les Évêques Catholiques d’Haïti ont constaté la dégradation de la situation politique, sociale, sécuritaire, et économique du pays, et ont pris le soin de bien choisir leurs mots pour fixer leurs positions.

Son premier constat concerne le Président de la République qui selon eux a affirmé l’unité de la loi en appliquant la loi électorale et la constitution pour les députés,  les sénateurs et les maires au cours des dernières années.« Ce premier constat fait, aucune littérature et aucun justificatif juridique ne sont nécessaires. »

Par ailleurs, constatant que le pays est au bord de l’explosion, la CEH, appelle au dialogue social et institutionnel pour éviter la catastrophe.

Monseigneur Launay Saturne du Cap-haïtien,  Pierre André Dumas de Miragoâne, et  le Cardinal Chibly Langlois, pour ne citer que ces évêques souhaitent que les patriotes haïtiens impliqués dans les affaires publiques du pays soient encore plus dignes des ancêtres.

Voa Diaspora en effet prend note de la position de la Conférence épiscopale d’Haïti, et s’attend à ce que d’autres secteurs de la vie nationale comme le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ( CSPJ), ou la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti s’alignent également sur la position de la CEH entre autres .

Le Journal dans un article publié dimanche dernier avait noté le silence de l’Église Catholique par rapport à la conjoncture du pays. Aujourd’hui,  ce n’est plus le cas, les Évêques Catholiques d’Haïti ont jugé indispensable de fixer la position de l’Église dans la conjoncture actuelle du pays, conjoncture, selon eux, faite « d’extrême détresse. »

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …