Nu Look: 20 ans d’histoires et de réussite

Spread the love

Une énième soirée de Nu Look à El Rancho le 26 décembre dernier, a fait salle comble. Cette soirée inaugurait les 20 ans du groupe. Le chanteur est revenu sur cet anniversaire avec l’animateur Marc Brégard Anderson le week-end écoulé.

Le Maestro de Nu Look Arly Larivière a remercié le public qui a accompagné le groupe durant ses 20 ans. « Ce sont 20 ans de maturité et de sagesse » a indiqué Arly Larivière dans un entretien avec l’animateur culturel, Brégard Anderson à Radio télévision Caraïbes ( RTVC), le week-end écoulé.

« J’ai beaucoup appris pendant ces 20 ans. Nous n’avons pas travaillés en vain, s’est réjoui le chanteur qui se dit heureux de voir le groupe arrivé là où il est aujourd’hui

Quoique depuis des années le groupe s’impose dans le milieu culturel, pour autant ça n’a pas été toujours comme ça. « Nu Look, est un défi, et il le restera », a répété Arly Larivière.

Nu Look durant toutes ces années a dû gagné la confiance de ses fanatiques. La production est la stratégie qui a permis à la formation musicale de tailler cette place de choix dans le milieu du business, a révélé le musicien de carrière.

La bande est très appréciée pour son répertoire musical riche, où des textes souvent interprétés par Arly Larivière mettent en scènes l’amour, la passion, les déceptions amoureuses…

Concernant la prestation du groupe le 30 décembre dernier, Arly a rejeté les critiques en affirmant qu’il n’est pas de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), et aussi qu’il ne vit pas en Haïti. « Il y a eu une programmation pour le 30 décembre, NuLook, comme pour toutes les autres affiches a honoré un contrat », a précisé le chanteur adulé par le public haïtien.

« Je ne connais pas toujours les gens pour lesquels je vais jouer », a-t-il ajouté plus loin. J’ai un représentant, Zagalo, quant il s’agit de programmation, il fait du bon travail ».

Des rumeurs en effet faisait état la semaine passée de la participation du groupe a une programmation musicale au profit d’un présumé chef de gang, Chrisla. « Je ne juge personne , je ne connais pas les activités des gens, je suis un musicien. Durant ces 20 ans, aucun fan pu associer le groupe à des activités malhonnêtes », se défend Arly Larivière.

Par ailleurs, Arly Larivière promet de continuer a performer dans les milieux réputés dangereux, si cela peux aider à faire revenir la paix dans le pays.

Arly Larivière a profité également de cette interview pour parler de sa fondation qui oeuvre au profit des plus vulnérables.

About Ralph Thierry Cadet

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …