Mathias Pierre, nouvelle recrue de PHTK appelle au respect du mandat du président Moïse

Spread the love

L’ancien candidat à la présidence devenu ministre délégué chargé des questions électorales et des relations avec les partis politiques a défendu du bec et des ongles le mandat du président Jovenel Moïse lors de sa participation lundi à l’émission Haïti débat sur Scoop FM lundi.

« L’article 134-1 de la  Constitution amendée  fixe à cinq (5) ans le mandat présidentiel », a-t-il rappelé.

Incohérence ou cohérence, Mathias Pierre est égal à lui-même. Comme dit le dicton: la persévérance finit par payer. C’est bien vrai dans le cas du président de « Être Ayisyen Institut Politique (EAIP) », supporteur non déclaré du pouvoir, Mathias Pierre était peut-être le Puzzle qui manquait pour compléter la pièce. En l’investissant de ce poste le président Jovenel Moïse s’est donc donné les moyens pour poursuivre sa communication autour du 7 février 2022.

L’auteur de  » le pouvoir du rêve  »  était déjà à pied-oeuvre depuis son installation le 15 janvier dernier. Ce lundi, il était l’invité de Gary Pierre Paul Charles. Il a profité pour parler de la mission qui lui est confiée en tant que Ministre Délégué auprès du Premier ministre Chargé des Questions Électorales et des Relations avec les Partis Politiques.

L’entrepreneur est catégorique: le mandat du président Jovenel Moïse a commencé le 7 février 2017, il prend fin le 7 février 2022. « Je me suis documenté sur le sujet, on peut me reprocher de n’être pas un avocat pour plancher sur des questions de droits, même si je suis un ingénieur, mais je sais lire , et je comprends ce que j’ai lu », a justifié l’ancien collaborateur de Moïse Jean Charles.

« (…)  Si c’était Moïse Jean Charles qui était élu aux dernières élections présidentielles, je défendrais la même position » a soutenu le nouveau ministre dont sa nomination à ce poste semble être une bouffée d’oxygène pour le pouvoir.

En effet, face à l’argument du 7 février 2021 dont s’est approprié l’opposition, il était devenu plus qu’urgent pour le pouvoir de reprendre la main en communiquant le discours inverse à savoir celui du 7 février 2022. Et Mathias Pierre paraît comme l’homme de la situation avec son passé d’allié de PHTK.

En effet, peu avant sa nomination à ce poste, Mathias Pierre avait déjà pris parti pour la cause du président à travers un document publié en date du 25 juillet 2020 où il a en quelque sorte touché le fond de la question pour conclure au 7 février 2022, la fin du mandat du Chef de l’État.

« Le processus électoral qui a conduit le Président Jovenel Moise au Pouvoir a commencé avec l’Arrêté présidentiel du 24 mars 2016, créant un Nouveau Conseil Électoral Provisoire. Par la suite, un calendrier électoral a été publié et les candidats de la présidentielle annulée ont été invités à confirmer leur inscription : ceux qui n’ont pas fait cette confirmation s’y excluaient automatiquement », avait-il argumenté avant d’ajouter: « De nouveaux arrêtés présidentiels ont convoqué le peuple dans ses comices et la joute s’est tenue à travers tout le territoire national le 20 novembre2016. Le vainqueur, confirmé par les résultats définitifs du 3 janvier 2017, a prêté serment le 7 février 2017 conformément à la Constitution de 1987 Amendée ».

Penser le contraire et vouloir agir contre ce principe élémentaire de la démocratie seraient vouloir enfoncer davantage « le pays dans le gouffre. »

Selon Mathias Pierre, il est grand temps que la politique se fasse autrement en Haïti et qu’un Président élu termine son mandat constitutionnel. Celui du Président Jovenel Moise a commencé le 7 février 2017: il se terminera le 7 février 2022.

Mathias Pierre était parmi les premiers hommes politiques à reconnaître la présidence de Jovenel Moïse. Il a lui-même été responsable du financement des Partis politiques dans le régime PHTK après s’être détaché de l’ancien sénateur du Nord, Moïse Jean Charles. Pourtant, avec ce dernier, il a eu à défendre une politique axée sur le nationalisme, où les questions sociales sont défendues. Mais l’homme de gauche qu’il était avec Moïse Jean Charles s’est vite fait place à une position axée au centre , et depuis quelques temps il rôdait autour du pouvoir jusqu’à sa nomination au poste de ministre le 13 janvier dernier.

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …