Léon Charles : «L’institution policière ne ménagera pas les efforts pour retrouver le corps des policiers à Village-de-Dieu »

Spread the love

La récupération des corps des policiers assassinés vendredi dernier à Village-de-Dieu était au centre des revendications lors d’un mouvement de policiers, à Port-au-Prince, mercredi 17 mars. Interpellé, le Directeur général de la PNH, Léon Charles tout en se disant à l’écoute des policiers, a assuré lors d’un point de presse que « l’institution policière ne ménagera pas les efforts pour retrouver le corps des policiers à Village-de-Dieu», avant d’appeler ceux-ci au calme.

L’annonce par la police mardi 16 mars du contrôle du véhicule blindé qui se trouvait aux mains des bandits de Village-de-Dieu, au lieu d’apaiser les nerfs, avait plutôt enflammée les policiers qui s’en tiennent qu’à la récupération des corps de leurs frères d’armes tués tragiquement dans le bidonville situé non loin du Bicentenaire.

Et ces policiers pour montrer leurs colères étaient sur le macadam mercredi pour faire passer leurs revendications incluant la démission du DG de la police, Léon Charles.

Si la journée de mobilisation a fait de l’écho au niveau de la hiérarchie de la police, néanmoins c’est sur les actions de policiers assimilés à  des membres de « fantôme 509 » que M. Léon Charles dans son discours a davantage mis l’accent. « Ce qui se passe dans la rue montre clairement le visage du groupe fantôme 509, qui est un groupe qui ne fait aucun cas de l’ordre et de la discipline institutionnelle. »

M. Léon Charles dans un autre registre a démenti les informations laissant croire que la police pour récupérer le blindé avait dû négocier avec les bandits. Faux, selon le no 1 de la PNH. « La police n’avait engagé aucune négociation avec des bandits ayant rapport avec le blindé», précise-t-il. « La police a été informé que le blindé avait été abandonné quelque part, et étant que le matériel représentait un danger pour la population et le pays nous avons pris la décision d’aller le chercher au-delà de toute autres considérations », indique-t-il.

L’institution policière ne ménagera pas les efforts pour retrouver le corps des policiers à Village-de-Dieu, a affirmé le DG de la police plus loin dans son intervention en ajoutant par ailleurs que les résultats pour y arriver ne doivent pas mettre en danger la vie des policiers comme ce qui s’est passé à Village-de-Dieu, le vendredi 12 mars.

Aussi, M. Charles concernant les familles des policiers victimes dit qu’un canal de communication sera maintenu de manière permanente afin que celles-ci soient informées de l’évolution de la situation. « Ce que  le pays attend de nous , nous le ferons »,  a-t-il rassuré.

En ce qui à trait au dossier de l’inspecteur général Carl Henry Boucher, l’ancien diplomate lance un appel au calme aux policiers qui revendiquent dans la rue. « Laissez l’inspection générale faire son travail. « Les policiers ne doivent pas aggraver la situation en exigeant la libération d’autres policiers», a-t-il indiqué d’un ton catégorique.

About Ralph Thierry Cadet

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …