Le secteur démocratique et populaire écrit au Secrétaire D’Etat Américain

Spread the love

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE, une Structure politique regroupant plusieurs partis politiques, des
Organisations socio professionnelles et Populaires, des Organisations de la Diaspora, des Organisations de
femmes, de jeunes et paysannes, des Universitaires, des personnalités politiques, des Parlementaires et ex élus
locaux, qui milite dans le combat pour la Démocratie en Haïti et le respect des droits fondamentaux du peuple
haïtien, vous présente ses plus vives félicitations pour votre ascension à la Secrétairerie d’Etat des Etats Unis
d’Amérique. Il profite de cette occasion pour vous exprimer sa compréhension par rapport à vos multiples
préoccupations relatives aux grands enjeux du monde actuel.

Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE attire votre attention sur la grave crise sans précédent que connait
Haïti depuis l’avènement de Monsieur Jovenel MOїSE à la présidence de la République, dont le mandat a pris fin
depuis le 7 février 2021 conformément aux dispositions des articles 134-2 et 134 -3 de la Constitution haïtienne
en vigueur. Cette crise qui est d’abord politique prend une proportion multidimensionnelle. Elle sape tous les
pans de la Société haïtienne. Cette crise plonge le peuple haïtien dans le désarroi social, un marasme
économique pathologique et un chaos politique implacable. Cette crise qui est devenue aujourd’hui multiforme,
est le résultat patent de la mauvaise gouvernance de Monsieur Jovenel MOїSE. En effet, il a instauré dans le
pays un régime antidémocratique et autocratique axé sur la terreur, la criminalité d’Etat pratiquée par ses
gangs armés qu’il a lui-même fédérés, la corruption et la violation systématique de la Constitution et des lois de
la République.

Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE prend acte de la dernière correspondance en date du 26 avril en
cours, à vous adresser par 68 membres du Congrès des Etats –Unis d’Amérique pour vous sensibiliser davantage
sur la situation infernale et intenable dans laquelle Monsieur Jovenel MOїSE a enfoncé le pays tout en proposant
à l’exécutif américain des pistes de solution pour aider le peuple haïtien à sortir des griffes du dictateur Jovenel
MOїSE et de ses gangs armés qui endeuillent chaque jour les familles haïtiennes toutes catégories sociales
confondues.

Dans cette correspondance signée de 68 membres du Congrès américain, Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET
POPULAIRE a noté entre autres que les signataires y ont exprimé leurs profondes préoccupations par le fait que
tout processus électoral tenu sous l’Administration de Jovenel MOїSE ne sera pas libre, juste ou équitable. Quant
au referendum, en lançant une mise en garde au Gouvernement américain de ne pas le financer, ils ont déclaré
que Monsieur Jovenel MOISE n’a ni la crédibilité ni la légitimité pour le réaliser. Ces Congresswomen et
Congressmen américains recommandent à leur Gouvernement de promouvoir la protection des droits de
l’homme et de l’Etat de Droit, combattre la corruption et l’impunité qui gangrènent le pays, reconsidérer le
statut de protection temporaire (TPS) pour des centaines de milliers haïtiens vivant aux Etats-Unis. Ils ont aussi
fait un ample plaidoyer pour le respect de la Constitution haïtienne et de la souveraineté nationale.

Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE souligne avec attention les recommandations produites par les 68
membres du Congrès signataires de ladite Correspondance considérée comme un guide pour le Gouvernement
américain vers l’adoption d’une nouvelle politique en Haïti, qui reflète les valeurs de liberté, de démocratie et du
respect des droits de la personne humaine telles que définies dans la Constitution américaines et gardées
jalousement par le peuple américain. Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE croit que l’exécutif américain
va adopter les mesures appropriées pour faire droit aux recommandations des Congresswomen et
Congressmen.

Monsieur le Secrétaire d’Etat, le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE rappelle que selon les dispositions
des articles 134-2 et 134-3 de la Constitution, le mandat de Jovenel MOISE est arrivé à échéance depuis le 7
février dernier. Cette fin de mandat de Jovenel MOISE est constatée par toutes les forces vives de la nation dont
le Pouvoir judiciaire, Co dépositaire de la souveraineté nationale, la Fédération des Barreaux d’Haïti, les Eglises
Catholique et Protestantes et même par les trois prestigieuses Ecoles de Droit de l’Université américaine : Law
School of Harvad, Law School of Yale University et Law School University of New York.

Le SECTEUR DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE est une Organisation politique ayant pour seul credo la
démocratie. L’élection est la voie royale d’accéder au pouvoir. Il y a lieu toutefois de constater que Jovenel
MOISE est le principal obstacle à l’organisation des élections dans le pays. En effet, comment peut-on demander
à des démocrates convaincus de participer à une quelconque mascarade, une parodie d’élection que compte
organiser un pouvoir inconstitutionnel et illégitime qui fédère des gangs pour terroriser la population et
assassiner les militants et partisans de l’opposition politiques dans les quartiers populaires ? Monsieur Jovenel
MOїSE a multiplié des gangs à travers tout le pays en vue d’intimider voire éliminer ses adversaires politiques
compromettant par ainsi tout processus électoral éventuel. En témoigne l’’assassinat, le 28 aout 2020 du
Bâtonnier de l’ordre des Avocat de Port-au-Prince, Me Monferrier DORVAL. Ces faits ont été documentés par des
Organisations de défense des droits humains notamment le Réseau national de défense des droits humains
(RNDDH).

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …