Le premier ministre Joseph Jouthe part en guerre contre les membres de Fantom509

Spread the love

Sans avertissement, les policiers du groupe FANTOM 509, ont paralysé la zone métropolitaine, laissant derrière eux, panique et voitures d’immatriculation SE (Service de l’État) en feu, ce 20 Novembre 2020. Le premier ministre Joseph Jouthe qualifie ces actions d’actes terroriste de la part des policiers du groupe 509, et exige du haut commandement de la Police Nationale d’Haiti (PNH) d’arrêter les membres de ce groupe, qu’il qualifie de vagabonds, terroristes, et de bandits en uniforme de la Police.

Quelques heures après la sortie de groupe Fantom 509, le premier ministre Joseph Jouthe, lance un appel au calme, tout en précisant qu’il ne va pas tolérer que des vagabonds qui s’habillent avec des uniforme de la Police prennent le pays en otages

« Aujourd’hui, je lance un appel au calme parce que nous ne devons pas tolérer que des vagabonds, des terroristes, des bandits qui s’habillent avec des uniformes de la police prennent le pays en otage », a indiqué le chef du CSPN, soulignant « qu’il faut que tous les bandits, quelle que soit la couleur de leurs vêtements, soient arrêtés ». « Et nous devons travailler à cet effet », a assuré Joseph Jouthe qui s’est montré incrédule face au fait que des éléments de Fantom 509 soient effectivement des policiers.

Notons que, les revendications de Fantom 509; d’augmenter de 10.000 à 25.000 gourdes des frais aux policiers, ne peut pas être satisfait, vue que l’état n’a pas encore les ressources financières, a indiqué Joseph Jouthe. Il a toutefois révélé au journal Le nouvelliste, que Normil Rameau a été limogé du poste de Directeur Général de la Police Nationale d’Haiti, pour avoir tenté de faire passer les frais accordés aux plus de quatorze mille policiers de 10 à 20.000 gourdes, sans consultation et après un premier refus, des autorités. « Il a pris une décision politique », avait estimé le chef du CSPN, qui avoue ne pas connaitre les « motivations » de Rameau Normil. Il a voulu utiliser la ligne 110 du budget pour alimenter les « ti kat », cette fameuse carte de débit remise à chaque policier. « Cela fait 1,8 milliard de gourdes. Dans trois mois, l’État n’aurait pas pu payer les policiers », avait poursuivi Joseph Jouthe, soulignant qu’il n’y avait pas de prévisions budgétaires en ce sens.

Craignant que cette augmentation provoque un effet domino, c’est à dire, pousser l’administration publique à demander un augmentation de Ti kat, le premier ministre préfère de donner une augmentation de salaire directe à la place des frais.
« Cette augmentation pour les policiers aurait provoqué un effet domino. Toute l’administration aurait demandé une augmentation de ti kat », a-t-il dit, tout en révélant l’affaire de ti kat au sein de l’administration publique est source de corruption « Cette affaire de ti kat au sein de l’administration publique est une source de corruption. Vous n’avez aucun contrôle dessus ».

Soulignons que, le nom terroriste attribué au Fantom509, a été déjà invoqué par l’ancien ministre Lucmane Délile, mais cela n’a pas empêché au groupe Fantom 509 de semer la panique dans la zone métropolitaine pour exiger soit une libération de leurs frères d’armes, ou pour exiger de l’augmentation de salaire. Cependant, le premier ministre Joseph Jouthe exige l’arrestation des membres de Fantom509, aux hauts commandement de la Police Nationale d’Haiti, qui déjà confronté à des problèmes logistiques graves, puisque des hommes en uniformes de la police Nationale d’Haiti sont en circulation et impliqués dans des cas de kidnapping, une situation que le premier n’a pas mentionné

About Wallace Elie

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …