Le film « Ainsi parla la Mer » d’Arnold Antonin gagne deux nouveaux prix internationaux

Spread the love

Le 19 avril 2021, le cinéaste haïtien Arnold Antonin a décroché deux nouvelles distinctions internationales au festival Vues d’Afrique de Montréal, pour son film documentaire « Ainsi parla la mer » après celle obtenue en 2020 au festival international des droits humains en Bolivie.

Alors que se déroulait la 37e édition du Festival International de cinéma Vues d’Afrique de Montréal, le film « Ainsi parla la Mer », a remporté deux distinctions : la première dans la section « documentaire international » et la seconde, dans la section « développement durable ».

Ce festival qui, depuis 1984 réunit les adeptes de l’art permet au monde de découvrir les réalités africaines et de s’imbiber dans la culture créole tout en favorisant l’échange et la lutte contre toutes les formes de discriminations.

D’une durée de 50 minutes, avec la voix de Gessica Géneus comme narratrice, sur la musique de Roosevelt Saillant (BIC), entre autres, ce moyen métrage réalisé par le cinéaste et producteur haïtien expose la surexploitation arbitraire et la pollution de la mer d’Haïti, tout en exposant les différentes opportunités économiques qu’elle représente pour Haïti. Ce documentaire est porteur d’un message d’espoir sur les richesses de l’environnement marin en Haïti et rappelle la nécessité de refonder les relations entre les Haïtiennes et Haïtiens, et la mer qui les entoure, sur des bases plus durables et résilientes. « Ainsi parla la mer » est un appel à la conscience populaire pour la protection de cette vaste étendue bleue de l’environnement haïtien.

Cependant, le cinéaste a déjà été récompensé pour ses films, de nombreuses fois, particulièrement à Ouagadougou au Burkina Faso), deux fois consécutives (2007 et 2009), et aussi à Yaoundé au Cameroun.

Inspiré de la réalité haïtienne et exposant cette dernière, Arnold Antonin, à travers ces films et documentaires, précisément avec « Ainsi parla la mer », se veut être un sensibilisateur, une voix  qui crie, implore un changement considérable et durable à sa terre natale qui ne cesse de s’enfoncer dans le chaos depuis déjà trop longtemps. De succès en succès, nous souhaitons bonne continuation et surtout de la persévérance à notre cinéaste pour qu’il puisse toujours continuer à produire des œuvres aussi valeureuses et admirables comme le documentaire « Ainsi parla la mer ».

About Pouchenie Blanc

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …