Le congrès américain préoccupé par « la détérioration rapide de la situation en Haïti »

Spread the love

«Nous vous encourageons à soutenir la souveraineté du plus ancien voisin des États-Unis dans l’hémisphère», écrivent des parlementaires dans une lettre adressée au Secrétaire d’État américain

Nous vous écrivons pour exprimer nos préoccupations graves et urgentes concernant la détérioration rapide de la situation en Haïti, note d’entrée de jeu 68 membres du Congrès qui, dans une correspondance addressée, ce lundi, au Secrétaire d’État américain Antony Blinken, ont enjoint celui-ci, a réévaluer la politique américaine en Haïti.

Emmenés par Gregory Meeks et Jeffries, ces 68 membres du Congrès répartis entre les démocrates, et les républicains, se sont appuyés sur les «actions inconstitutionnelles de Jovenel Moïse» ces derniers mois pour asseoir leur requête auprès du Chef de la diplomatie américaine.

Cette correspondence intervient alors que, il y a pas longtems, les États-Unis , à travers le Département d’État ont appelé de nouveau le gouvernement haïtien à organiser des élections législatives et présidentielle cette année en Haïti.

Ces parlementaires qui ne s’inscrivent pas pour leur part dans cette démarche qui selon eux, «va exacerber la situation», ont profité dans cette lettre pour faire une petite description de la situation à M. Blinken, peut-être mal informé: « Les troubles et les troubles politiques à l’échelle nationale ont considérablement augmenté depuis 2018 et ont entraîné une grave instabilité et de la violence politique. En janvier 2020, les mandats de tous les membres du Parlement haïtien et de tous les maires haïtiens, sauf dix, ont été supprimés en raison d’élections retardées, laissant le président Jovenel Moïse diriger le pays sans aucun contrôle législatif. Il a depuis abusé de son règne par décret des pouvoirs en violation directe de la Constitution haïtienne», ont-t-il soutenu.


Selon eux, l’Administration Moïse n’a pas la crédibilité et la légitimité nécessaires pour organiser le réferendum , et des élections libres et équitables, ce en « raison de l’instabilité politique, de l’effondrement de l’économie, du confinement des manifestations et de la violence des gangs de rue».

Aussi,ont-ils appelé les États-Unis à soutenir la lutte de la société civile haïtienne pour le respect de la constitution et des droits de l’homme en Haïti.

About admin

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …