L’ancien Caïd du gang de Village de Dieu, Arnel Joseph revient sur la scène

Spread the love

Au moment où tous les yeux sont rivés sur la date du 07 février 2021, des révélations fracassantes autour de la relation de l’ex Chef de gang de Village de Dieu avec des potentats du pouvoir, du parlement et du secteur privé ont animé la toile ce lundi.

Pas trop longtemps le présumé bandit Arnel Joseph était au Cabinet d’instruction pour répondre aux accusations retenues contre lui. Sans savoir par quel procédé, étant donné que, selon le principe juridique, l’instruction est secrète, le Journaliste vedette de Radio Vision 2000, Valéry Numa quelques jours après la comparution d’Arnel, a révélé en ce jour des informations sensibles concernant le rapport privilégié que développait Arnel avec des hommes du gouvernement, de l’opposition et du secteur privé.

Selon M. Numa, le présumé bandit Arnel Joseph serait l’un des chefs de gangs les plus puissants en Haïti. Il développe de bon rapport avec des parlementaires proches du pouvoir et de l’opposition. Ce qui lui a permis de bénéficier de services privilégiés, comme par exemple l’accès à des véhicules de l’État, a détaillé, le présentateur de l’invité du jour sur la Radio Vision 2000.

«Arnel Joseph fait savoir qu’il n’a aucune limite en matière de services publics. Aucun document n’est hors de sa portée », rapporte toujours Valéry Numa qui ajoute aussi que des dirigeants au sein de l’État faisaient appel à Arnel Joseph pour semer le trouble dans le pays.

«Kòm lòt privilèj, prezime chèf gang Arnel Joseph, san li pa deplase al nan okenn biwo te rive jwenn, yon lòt batistè kote li gen yon nouvo non, li jwenn ekstrè achif, kat dèmalòg, lòt paspò, san li pa janm deplase. Yo livre l yo adomisil. ( Sans avoir à se déplacer le présumé Chef de gang Arnel Joseph obtient un autre acte de naissance avec un faux nom. Il a son extrait d’archives, la carte Dermalog, d’autres passeports. Ces pièces sont délivrées à son domicile). »

Selon Valéry Numa, Arnel Joseph a reconnu avoir reçu des milliers de dollars ( argent public ) de la part d’autorités pour créer le chaos dans le pays. Le présumé bandit pour corroborer ses arguments, a cité des noms, des dates, le montant des sommes, des numéros de téléphone, etc.

«Prezime chèf gang Arnel Joseph te kolabore ase byen. Li bay tout enfòmasyon yo ta mande l… Sèl enfòmasyon li pa rive bay, li fè konnen an verite li pa ka konte kantite zam, kantite bal ak kantite kòb li posede. Sipòte l yo se moun ki nan Pouvwa, Opozisyon ak sektè prive, a conclu Valéry Numa dans plusieurs posts sur son compte Twitter. »

L’on peut se demander si la mise au jour de ces informations ne constitue pas pas une violation du droit de confidentialité requis pour les dossiers de justice en instruction, ou s’agit-il de manœuvres visant à  faire de l’ombre à l’actualité politique ? 

On ne saura peut-être jamais, mais une chose est sûre, ces informations quoiques importantes, ne sauraient surprendre plus d’un, dans la mesure où des rapports d’organisations de droits humains, et de l’Onu, ont déjà épinglés des membres du pouvoir dans des massacres qui, sont en lien direct avec le fonctionnement des gangs dans le pays, incluant aussi celui de Village de Dieu dont Arnel Joseph a eu à diriger.

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …