Jovenel Moïse célèbre la fête du drapeau et de l’université sous le signe de la réforme constitutionnelle, énergétique, et des élections

Spread the love

Cette année, comme je l’ai dit lors de mon discours du 1er janvier dernier, est dédiée aux réformes constitutionnelle, énergétique, et à l’organisation des élections, a indiqué le président Moïse à l’occasion des 218 ans de la célébration de la fête du drapeau le 18 mai.

Le Chef de l’État haïtien lors d’une cérémonie organisée au Palais national en présence du premier ministre a.i Dr Claude Joseph, et des hauts cadres de l’État, et de l’Université, a réitéré son appel au dialogue condition sine qua non selon lui pour sortir Haïti de son bourbier.

Dans son allocution, Jovenel Moïse tout en faisant l’éloge de l’exploit de nos ancêtres face aux français en 1804, fruit rappelle-il, de l’union des noirs et des mulâtres a profité pour lancer un appel au dialogue dans l’intérêt du pays.

Plus loin, critiquant le double jeu de certains acteurs du système, le locataire du Palais national a dit qu’il n’entende pas fait machine arrière dans sa lutte contre ceux qui profitent de la faiblesse de l’État pour s’enrichir au détriment de la population. « L’argent du pays doit servir au développement du pays », déclare-t-il.

Selon Jovenel Moïse, le pays ne connaitra jamais de jours heureux avec cette Constitution comme pour inviter la population à se prononcer lors du référendum prévu pour ce 27 juin prochain. « Mon seul intérêt, c’est de voir le pays avancer », se défend l’ancien poulain de Martelly concernant le projet de nouvelle constitution.

Il a profité par ailleurs pour solliciter la participation de la diaspora a ce référendum qui, selon le Chef de l’État est une opportunité pour celle-ci.

Jovenel Moïse s’addressant au secteur privé affirme qu’il est disposé à travailler avec toute personne disposant à aider au développement du pays. « Tous les membres du secteur privé ne sont pas impliqués dans les cas de corruption », a-t-il précisé.

« Il est venu le temps de se mettre ensemble pour le bien du pays », croit Jovenel Moïse qui affirme que l’ennemi du pays ce sont ceux qui empêchent tout développement du pays.

Dans la même veine, le Chef de l’État est revenu sur le projet de l’électricité du pays qui selon lui est une nécessité pour Haïti après des années où le secteur énergétique était ignoré par l’État.

Aucun pays ne peut se développer sans l’Université

Le président Jovenel Moïse concernant l’Université a admis qu’aucun pays ne peut se développer sans elle. Aussi, il a appelé à l’unité du secteur afin que les problèmes qui rongent l’Université soient posés et abordés.

Des vaccins seront bientôt en Haïti

C’est en tout cas ce qu’à annoncé le président qui invite la population à renouveler les gestes barrières pour se protéger contre les nouveaux variants du coronavirus.

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …