Joseph Lambert voit une velléité dictatoriale dans le projet référendum constitutionnel du président Moïse

Spread the love

Après que des représentants des partis politiques aient dénoncé l’initiative unilatérale du président Jovenel Moïse de doter le pays d’une nouvelle constitution, le président du Sénat, Joseph Lambert, a exprimé son désaccord face à ce processus de référendum constitutionnel qu’il juge non seulement inopportun, mais aussi peu inclusif et participatif.

« Ce projet est mal venu, le moment n’est pas propice », a déclaré le parlementaire.

La Constitution de 1987 nécessite une refonte en profondeur, mais cela doit se faire avec la participation de l’ensemble des secteurs du pays. Constatant une velléité dictatoriale dans le projet de la nouvelle constitution de du président Moïse, en concentrant tout le pouvoir entre les mains d’une seule personne (Président) au détriment des deux autres pouvoirs, Joseph Lambert croit que ce processus n’est rien d’autre l’insaturation de la dictature et que s’il faudrait voter, il votera NON.

De plus, le président du parti PHTK. Line Balthazar et le Secrétaire Général du Conseil des Ministres Renald Luberice, croient qu’il est quasiment impossible d’organiser ce référendum pour changer la constitution de 1987, en Juin prochain, vu que le moment n’est pas propice.

Joseph Lambert croit que la Constitution de Jovenel Moïse est une Constitution dictatoriale et ouvre la voie aux abus de pouvoir et à la corruption.

Wallace Elie.

About Wallace Elie

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …