Joseph Jouthe : un bilan honteux et confus à la tête de la Primature

Spread the love

Nommé par le président Jovenel Moïse le 2 Mars 2020, Joseph Jouthe était choisi pour répondre aux urgences politiques économiques et sociales du pays. Un an après, les problèmes restent et demeurent entiers, certains se sont même aggravés, après la nomination de Jouthe à la tête de la Primature.

Connu pour ses déclarations « san filtè » le chef de la primature s’est embourbé à mainte reprises. rappelons que Jouthe Jouthe eut à déclarer que « les bandits avec des pantalons déchirés ne sont rien à côté de ceux en costumes et chemisés blanches… » Une façon de prouver l’implication des autorités dans l’insécurité en Haïti.

Néanmoins choisi avec des directives claires, le bilan d’un an du chef du CSPN, est cependant « fantôme ». L’insécurité s’aggrave de jour en jour, des gangs se sont fédérés, hausse spectaculaire des cas de kidnapping, multiplication des homicides volontaires… Jouthe en a beaucoup dans son plat.

Le bilan du premier ministre Jouthe Joseph pour l’instant à la Primature est très maigre en terme de réalisation positive. Joseph Jouthe, se contente uniquement de jouir des privilèges attribués à ses fonctions, sans pour autant essayer d’apporter des solutions sinon que des mesures inefficaces et inappropriées.

Toutefois les jours du premier ministre haïtien sont comptés si l’on se réfère à cette guerre ouverte entre la Primature, le Palais National et la Justice.

Après le refus et la leçon de droit du Secrétaire Général du Conseil des ministres Rénald Lubérice, au PM Jouthe, concernant la décision dite unilatérale sur les vitres teintées, c’est le ministre de la Justice Me Rockfeller Vincent qui tape sur le droit son ministre. Rockfeller Vincent dit supporter les propos de Rénald Lubérice en désapprouvant le communiqué du PM.

En ce sens le ministre de la Justice « invite les propriétaires des véhicules aux vitres teintées d’exhiber leurs autorisations de teintes aux policiers. »

Un an après, le premier ministre perd la solidarité de ses ministres au silence du président de la république Jovenel Moïse. Avec son maigre bilan, le premier ministre Joseph Jouthe peut vraisemblablement subir le même sort que L’ex PM Céant à la tête de la Primature, un passage honteux et confus.

About Wallace Elie

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …