Ivickel Dabrésil libéré, qu’en est il des autres personnes arrêtées avec lui?

Spread the love

Le Magistrat Ivickel Dabrésil est libéré hier alors que les quelques 17 personnes qui l’accompagnaient sont toujours maintenues en prison pour les mêmes faits reprochés au juge à la Cour de cassation.

Accusé de complot contre la sûreté intérieure de l’État et de tentative de coup d’État contre le président Jovenel Moïse, le magistrat Yvickel Dabrésil est remis en liberté jeudi 11 février, par le juge instructeur du Tribunal de première instance de la Croix-des-Bouquets Yvelt Petit-Blanc qui, parallèlement ne s’est pas prononcé concernant les autres personnes arrêtées le même jour, (7 février 2021), avec le juge à la Cour de cassation pour les mêmes faits.

Les autres détenus à la prison civile de la Croix-des-bouquets n’ont-ils pas droit aussi à une liberté provisoire en attendant le début du procès? procès, on le rappelle qui, inévitablement doit avoir le mot de la Haute cour de justice étant donné le statut particulier du Juge Ivickel Dabrésil impliqué en première loge dans le dossier.

À moins que le gouvernement décide de lâcher l’affaire mais si on s’en tient à la décision du Cabinet d’instruction qui affirme que la Haute cour de justice doit d’abord statuer sur le dossier du juge Ivickel Dabrésil, protégé par l’article 177 de la constitution,  le pays va attendre longtemps avant de connaître l’issue de cet éventuel procès.

En effet, si concernant le juge Ivickel Dabrésil le Cabinet d’instruction s’est déclaré « incompétent pour ouvrir une enquête sur les faits reprochés à Yvickel Dabrésil, vu son statut de magistrat à la Cour de cassation de la République », rien cependant n’est encore dit pour les autres détenus.

Toutefois, que ce soit le Juge Wilner Morin de l’association nationale des Magistrats haïtiens ( ANAMAH), des organisations de défense des droits humains,  Fondation Je Klere, RNDDH, entre autres, tous condamnent l’arrestation du Juge, relâché depuis, et des autres personnes accusées dans cette affaire, et réclament la libération de Marie Antoinette Gauthier, de l’Inspectrice générale de la Police, de M. Buteau, et des autres.

Par ailleurs concernant ces personnes encore retenues par la police, des avocats promettent de continuer les démarches en vue d’obtenir leur libération.

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …