Insécurité : Croix-des-Bouquets à feu et à sang ce week-end par la bande des 400 mawozo

Spread the love

Les gangs de « 400 mawozo » envahissent la Croix-des-Bouquets. Des victimes blessés par balle et des maisons incendiées ont été le lot des habitants de Croix des Bouquets le weekend écoulé. Cette situation crée une panique sans précédent dans la commune où les autorités peinent à réagir pour reprendre le contrôle.

Si à Thomazeau ils sont les seuls maîtres et seigneurs, il en va de même pour toute la commune de Croix-des-Bouquets. Rien ne peut contraindre ces gangs armés opérant sous le label de «400 mawozo».

L’accès menant à Mirebalais, à Fonds-Verettes, Thiotte ou toutes les communes avoisinantes, n’a pas été sans contrainte à en croire les informations parvenues à notre rédaction.

« Ils ont brûlé 10 véhicules devant l’église du pasteur Esaïe lors d’un enterrement », a déclaré un homme qui filmait des carcasses de véhicules en feu, dont un camion, un bus de passagers et des véhicules privés.

Tabarre 27 est occupé par cette bande armée. Le sous-commissariat de la zone est assiégé par les «400 mawozo» et les policiers qui s’y trouvaient sont en grandes difficultés, la population est livrée à elle-même. Pneus enflammés, tirs nourris, incendie de véhicules font partie des différents actes déjà causés par ces bandits dont on ignore le véritable motif.

Le constat est clair, le pays est dirigé par les gangs armés. Ce mois de juin prouve qu’il n’y a que les bandits qui contrôlent tout et partout. En début de ce week-end, c’est la panique totale un peu partout dans la capitale haïtienne.

About Walner Joseph

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …