Initiative de la jeunesse et de la diaspora haïtienne pour une autre république

Spread the love

Haïti vit une des périodes les plus sombres de son histoire. Embourbée dans une crise sociopolitique interminable, la première République noire du monde ne sait plus à quel saint se vouer tant les mauvaises nouvelles se suivent dans une litanie sans fin.

Déjà fragilisée par sa situation géographique qui la place sur la trajectoire des cyclones, le pays enchaîne des soubresauts politiques qui ne favorisent aucun essor économique. Déjà affublée du titre peu reluisant de pays le pauvre de l’hémisphère occidental, Haïti ne semble jamais voir le bout du tunnel.

L’assassinat du Président Jovenel Moïse survenu le 7 juillet dernier vient envenimer une réalité politique plus que délétère. Les différents acteurs, qui sont d’ailleurs tous en déficit de crédibilité tant ils sont haïs par la population, se retrouvent à couteaux tirés et s’affrontent sans aucune pudeur pour tirer profit du vide laissé par le 58ème Président de la République. La jeunesse du pays, déjà meurtri par des décennies de mauvaise gouvernance et de querelles partisanes incessantes, les classes populaires obnubilées par une soif de mobilité sociale et envahies par un profond sentiment d’être des laissés pour compte veulent, dans un sursaut d’orgueil et de patriotisme, se retrousser leurs manches pour sortir de cette triste situation au goût morbide.

C’est en ce sens qu’est né “AKÒ LARI A”. Un nouvel accord cristallisant les desiderata des jeunes du pays, des classes populaires et de la diaspora haïtienne.

Dans ce théâtre de mauvaise facture que joue les mêmes affairistes politiques qui ont saigné à blanc ce pays et avili la terre de Toussaint Louverture sur la scène internationale, c’est toujours la même rengaine : tout pour le peuple, tout par le peuple, tout avec le peuple. Face à ces éternels mensonges, les jeunes issus des quartiers populaires frappent leur poing sur la table et soutiennent que le glas des anciennes pratiques a sonné et que l’heure du renouveau est arrivée.

Fort de leur proportion parmi la population (plus de 65%) et du soutien de la diaspora, principal moteur économique du pays avec des milliards de dollars en transfert d’argent, ils se lancent dans la bataille et veulent éliminer de la scène ces aventuriers politiques qui sont synonymes de tant de malheurs pour le pays.

Cet accord vise à garantir un climat de sécurité et de stabilité en vue de favoriser le développement économique et social du pays. “AKÒ LARI A” prône un Exécutif bicéphale selon les prescrits de la Constitution ; l’amnistie et la réinsertion sociale des gangs armés et le dédommagement des victimes ; justice en faveur du Président Jovenel Moïse et toute autre victime de crime politique ; la libération immédiate des prisonniers politiques ; l’assistance humanitaire d’une force de police militaire américaine et l’intégration de la diaspora et de la jeunesse haïtiennes dans toutes sphères de la vie nationale. AKÒ LARI A entend toucher toutes les couches sociales à travers les dix (10) départements, et ce, même dans les coins les plus reculés du pays.

 

Cet accord tient à envoyer un signal fort en divorçant d’avec la République de Port-au-Prince au profit de la République d’Haïti pour une gouvernance équilibrée du pays. Le mot exclusion ne fait pas partie du vocabulaire de cet accord car la première République noire du monde a besoin de toutes ses filles, de tous ses fils tant du terroir que celles et ceux vivant à l’étranger pour l’aider à sortir de cette crise qui n’a que trop duré. Il convient de constater que rares sont les occasions dans notre histoire de peuple indépendant qu’on enregistre des mouvements politiques populaires, non populistes, qui s’articulent du bas vers le haut, et ce, sans caractère démagogique.

AKÒ LARI A se veut être un mouvement très ambitieux visant à développer un leadership collectif autour d’une vision garantissant l’intérêt supérieur de la nation. Le moment est venu de dégager un consensus national autour de cet accord susceptible d’occasionner l’application rigoureuse de ses six (6) points fondamentaux.

Vive AKÒ LARI A!!!!

Vive AYITI!!!!

 

Rév. Rudy LAURENT
Coordonnateur général

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …