Haiti: un État violent, irresponsable et inconscient

Spread the love

La première grande responsabilité de l’État est d’assurer la sécurité de la vie et des biens de ses habitants. Cela devient extrêmement dangereux lorsque, dans une société, l’État devient complice d’actes de corruption, de banditisme, d’insécurité et favorise la mauvaise gouvernance, l’opacité sur la transparence.

Un état irresponsable, il y a toujours eu des cas de covid-19 en Haiti, ce qui n’a pas empêché aux dirigeants d’organiser le carnaval, réunissant des milliers de gens.

Ce que les haïtiens vivent aujourd’hui à l’ère du PHTK, dans une société où le gouvernement defacto de Jovenel Moïse essaient d’accorder beaucoup plus d’importance et de valeur aux biens matériels qu’au respect de la vie et de la dignité de la personne humaine, est humainement insupportable

Il est un fait, dans les affirmations populaires, qu’il y aura assez souvent des dommages collatéraux, et cela peut être exacerbé par la proportionnalité de la force et de l’endurance offertes, mais surtout par la motivation et la compréhension des manifestants, s’ils estiment que leurs revendications sont justes. et méritent des réponses immédiates et satisfaisantes.

L’Etat veut déclarer l’état d’urgence sanitaire pour pouvoir régler ses affaires, Imposant un référendum. Pourtant, chaque jour des innocents tombent sous les balles des bandits, des personnes se font kidnapper à longueur de journée avec la complicité de l’Etat, sans compter l’inflation, l’impunité, la corruption, les massacres, le vol, le viol, la mal-gouvernance… Les gens vivent dans des conditions infra humaines

About Walner Joseph

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …