Haïti: quatre eurodéputés appellent la Commission européenne à durcir le ton envers le pouvoir

Spread the love

Après avoir exposé la situation très critique en Haïti, les eurodéputés Marie Toussaint , Pierrette Heezberger-Fofana , Mounir Satouri , et Salima Yenbou ont appelé M. Josep Borell, Haut représentant de l’union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité à  promouvoir, à faire respecter et réaliser l’universalité des droits humains en Haïti.

« Nous vous demandons de bien vouloir donner suite à l’ensemble des demandes formulées par le Parlement européen dans ladite résolution de 2019 et de faire la transparence sur les mesures prises par vos services pour mettre la politique étrangère de l’UE en Haïti en conformité avec son objectif de promouvoir, respecter et réaliser l’universalité des droits humains en Haïti», ont écrit les quatres parlementaires européens dans  une lettre adressée le 25 janvier dernier au Vice-président de la Commission européenne, M. Joseph Borrell.

Dans cette lettre , les eurodéputés ont signalé les différentes luttes de la population haïtienne pour la transparence,  la justice, et la démocratie en Haïti, ce, malgré l’insécurité et la pauvreté dans le pays .« Depuis plus de deux ans , le peuple haïtien se soulève avec courage pour la transparence,  la justice,  et la démocratie,  malgré l’accroissement de l’insécurité et de la pauvreté dans le pays.»

<< Les manifestations s’élèvent notamment contre la corruption minant le pays et révélée par les 1,5 milliards d’euros détournés dans le scandale Petrocaribe,  y compris des proches de l’actuel président Jovenel Moïse », ont-ils poursuivi.

Les assassinats perpétrés par des gangs armés dans les quartiers populaires en Haïti n’ont pas échappés à l’attention de ces députés qui decélent dans les actions de ces gangs des liens avec le pouvoir. « Des gangs armés,  dont des liens avec le pouvoir ont été documentés,  sévissent en toute impunité, ont-ils relatés. »

L’assassinat du bâtonnier du Barreau de Port-au-Prince,  Me Monferrier Dorval,  le massacre de Bel-air,  la multiplication des enlèvements,  et la mise en place d’un Conseil électoral provisoire, sont autant de dérives du pouvoir critiquées par ces parlementaires.

Le nom de l’ancien policier Jimmy Cherisier a également été repris dans cette lettre par les eurodéputés pour expliquer les liens supposés entre les bandes armés et le pouvoir.

Car les parlementaires européens ont également profité pour évoquer les rapports du Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti ( BINUH) , des enquêtes nationales et internationales qui mettent en cause la responsabilité de Barbecue dans le massacre de la Saline.

Selon les eurodéputés ,« l’annonce du gouvernement d’organiser une réforme constitutionnelle et des élections ( constituent ) une violation de la Constitution haïtienne, y compris  des traités internationaux», et par rapport à cela, considèrent que c’est un cap qui a été franchi ces derniers mois.

Ces Parlementaires au vu de tout ce qui précède estiment que la politique de l’Union européenne vis-à-vis d’Haïti est  un « échec ». « Depuis deux ans, l’Union européenne à maintenu intactes ses relations avec l’actuel président Jovenel Moïse, sans action réelle contre les massacres ni démarche en soutien aux procès liés au scandale de corruption Petrocaribe. »

Ils critiquent plus loin la position ni figue ni raisin de l’Union par rapport à des élections contestées par les partis politiques en Haïti, sans pour autant prendre en compte les revendications de ceux-ci.« D’un côté,  l’UE interroge les conditions  actuelles pour des élections libres et légitimes ; de l’autre, elle n’envisage de solution qu’avec et par le biais du Président Jovenel Moïse. »

Toujours dans cette lettre, les eurodéputés rappellent qu’un appel international « Stop silence Haïti » avait été lancé « afin de dénoncer le silence et la complicité de la communauté internationale face aux multiples violations de droits humains y compris sociaux et économiques en Haïti », sans être entendu. Signé par des belges, français , espagnols, canadiens, allemands, béninois, sénégalais, uruguayens, haïtiens, et aussi par la Confédération syndicale internationale ( CSI), et les coordinations européennes des paysans, le mouvement« Stop silence Haïti» appel l’Union européenne à répondre aux attentes de sa société civile articulées autour de ces points : le conditionnement du soutien économique, la garantie des conditions pour des élections libres dans le futur en Haïti , le soutien aux processus d’investigation sur les massacres contre le peuple haïtien,  entre autres.

About Ralph Thierry Cadet

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …