Haïti, éventuelle épidémie de gale: ce qu’il faut savoir sur la maladie

Spread the love

Depuis tantôt une semaine, des plaintes autour d’un prurit gagnent les espaces de débats. Les réseaux sociaux en sont les principaux. La gale une des principales pathologies où le prurit (gratèl) est prédominant comme symptôme, informer voire former notre lectorat sur la maladie semble être une louable alternative.

Voa Diaspora a rencontré le Dr Sophie Beaujour, qui est résidente 2 en dermatologie à l’HUEH où elle a traité avec les meilleures précisions des questions relatives à la gale communément appelée « gratèl » dans le registre non scientifique.

VOA DIASPORA – Bonjour Dr Beaujour , on est content de vous avoir avec nous autour de ce sujet d’actualité. Comment définissez vous la gale dans les jargons populaire et scientifique???
Dr Sophie Beaujour: La gale ou Scabiose ou encore Sarcoptose , est une pathologie contagieuse due à un parasite (Sarcoptes Scabiei) à transmission interhumaine.
En Haïti, on parle le plus souvent de “Gratèl”, “Gratezon”

VD : Est ce que tout prurit est assimilable à la gale? Sinon, comment faire le distinguo???
DSB : NON. Il existe plusieurs causes possible de prurit. Les caractéristiques du prurit et les symptômes associés permettent de faire la différence entre une pathologie infectieuse et une pathologie inflammatoire par exemple.
Le prurit de la gale est à prédominance nocturne, familial, épargnant le visage dans la majorité des cas.

VD :Quelles sont les différents types de gale et leurs particularités, leurs distributions géographiques?
DSB : Il existe plusieurs types de gale:
a) Gale du nourrisson qui se caractérise par des atteintes palmo-plantaires et aussi du visage.
b) Gale des “gens propres” avec des lésions cutanées très discrètes
c) Gale hyperkératosique qui peut être soit localisée ou diffuse.
Localisée: Les lésions se retrouvent dans des zones bien limitées comme au niveau du cuir chevelu, la plante des pieds et survient le plus souvent chez une personne qui a déjà été traitée. L’immunodepression peut favoriser ce type de gale.
Diffuse: Très contagieuse, la clinique est différente (Absence de prurit, lésions cutanées très diffuse)
d) Gale profuse, favorisée par l’immunodepression, avec atteinte du cuir chevelu.
Il y’a aussi la gale bulleuse qui est rare.

VD : Comment le médecin peut diagnostiquer la gale???
DSB : Le diagnostic de la gale se base sur:
a)le prurit cutané à caractère nocturne
b)la notion de contage familiale
c) Localisation du prurit/des lésions: Espaces interdigitaux des mains, poignet (Face antérieure), coudes, ombilic, fesses, cuisse(Face interne). Mamelons (Femme), verge/scrotum (Homme), paumes et plantes/Visage (Enfant).

VD : Parlez nous du sarcoptes Scabiei?
DSB : Il s’agit d’un ectoParasite comportant plusieurs sous-espèces mais le Sarcoptes scabiei hominis est spécifique de l’homme.
Invisible à l’œil nu généralement, la femelle est responsable de la contamination.

VD : Qu’est ce qui favoriserait selon vous le développement d’une épidémie de gale en Haïti?
DSB: Cette épidémie serait sûrement due aux conditions d’existence et d’évolution de la population, la promiscuité est un des principaux facteurs.

VD : Au cours de votre pratique ces derniers temps, avez-vous remarqué des spécifités épidémiologiques de la gale ( age, sexe, habitat etc…)…
DSB : Il n’y a pas vraiment de spécificités par rapport à l’âge ni au sexe. Mais concernant les habitats, la majorité des patients vivent en promiscuité.

VD : Qu’auriez vous conseillé à la population face à une éventuelle épidémie de gale?Et aux autorités?
DSB : Elle constitue un sérieux problème de santé publique. Quoi qu’on ne peut pas objectivement parler d’épidémie vu qu’il n’y a pas encore de données sur la situation.
Je conseillerais à la population de voir un médecin, d’éviter l’auto-médication devant tout symptôme relatif à la gale.
NB: Venez en consultation au service de Dermatologie de l’HUEH.

Les autorités concernées doivent vraiment réfléchir sur la question, même si cette éventuelle épidémie comporterait plusieurs axes d’interventions. Il faudrait rendre accessible les traitements, faire des sensibilisations sur le sujet (Milieu scolaire, religieux et autres).
C’est une maladie à prendre très au sérieux à cause de la surinfection et les éventuelles complications rénales.

VD :Quelle est la démarche thérapeutique de la gale? Le coût, est il supportable pour une population aussi limitée économiquement que la nôtre???
DSB : Le traitement de la sarcoptose est très facile soit par des médicaments topiques(crème, solution) ou systémiques.
Mais, elle reste coûteuse vu qu’on doit traiter le patient, son ENTOURAGE et la MAISON.

VD : La prise en charge de la gâle est-elle une prise en charge spécialisée ou un généraliste peut l’assurer???
DSB : Non , elle n’est pas spécifiquement specialisée, un médecin généraliste est supposé être en mesure de faire une bonne prise en charge, d’où un avantage pour la population concernée.

Pour toutes questions écrivez moi sur le b.sophie22@gmail.com

Propos récueillis par B. Charlemagne Charlorin

About Bead Charlemagne Charlorin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …