Haiti: de nouvelles propositions pour « une transition de rupture »

Spread the love

L’opposition haïtienne multiplie les propositions dans le cadre de la transition annoncée. Le document présenté cette semaine et signé de Steven Benoît, Hugue Célestin, et Widelson Pierre-Louis s’inscrit dans la dynamique de la crise et propose pour en sortir une transition de rupture basée sur le  » manifeste d’entente nationale pour une transition de rupture « .

Ils considèrent le document  comme un outil de travail, et selon eux, il peut-être amélioré dans le cadre des débats qu’il pourra susciter au sein de la société. L’ex-sénateur, Steven Benoit, l’ancien député  Hugue Celestin, et le responsable du Parti Ayiti rasanble, Widelson Pierre-Louis, dans le document intitulé: Coordination nationale de la transition ( CNT), proposent un départ ordonné du pouvoir en place,  une transition de rupture, une conférence nationale souveraine,  et des élections générales dans le pays.

Concernant la mise en place de la CNT, elle sera conduite par un coordonnateur assisté de 2 membres, soit un coordonnateur adjoint et un secrétaire. Ils seront désignés selon un statut élaboré par les structures participantes au processus.

Étant constituée, la Coordination nationale de transition aura pour tâches : d’élaborer une charte de la transition ; faire des propositions concernant les réformes structurelles à opérer dans l’Administration publique; obtenir la démission des 10 sénateurs en fonction , entre autres.

Le coordonnateur de la CNT qui fait office de  président de la transition convoque la conférence nationale souveraine un mois après son entrée en fonction, souligne toujours le document de 5 pages.

Dans cette conférence , tous les secteurs de la vie nationale seront représentés, précise les auteurs du document: politiques, syndicalistes, secteur privé des affaires,  petro-challengers, secteur rural, étudiants, etc.

En plus du rôle attribué à la CNT ainsi qu’à son président, les auteurs ont aussi pris le soin dans le document de fixer dans la limites des accords, le cadre institutionnel des acteurs intervenants dans le cadre de la transition. Le président de la transition et le gouvernement sont les dépositaires du pouvoir exécutif. « Ils présentent, en concertation avec le Conseil d’État,  une feuille de route gouvernementale. »

Leurs missions : de faire aboutir le processus constituant, d’élaborer et de faire appliquer les procédures comptables et judiciaires pour les grands dossiers de corruption dénoncés pa la population, etc.

Le 30 novembre dernier, la Direction politique de l’opposition démocratique avait déjà présenté son plan de sortie de crise à la presse. Ces nouvelles propositions présentés par les ex-parlementaires Steven Benoit, Hugues Célestin, et chef de Parti Widelson Pierre-Louis, témoignent de la volonté du secteur de l’opposition de tourner au plus vite la page du président Jovenel Moïse. Va-t-il réussir dans leur entreprise ? L’avenir dira le reste.

About Ralph Thierry Cadet

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …