Haïti-Constitution : l’intégration de la diaspora n’est pas une carte blanche aux bandits

Spread the love

Des membres de la diaspora se disent inquiètesà l’idée que des repris de justice aux États-Unis, et dans d’autres pays profitent de la nouvelle constitution prônée par le président Moïse pour faufiler dans l’administration publique haïtienne.

Interrogés par Voa Diaspora mardi 9 mars, des expatriés haïtiens ayant requis l’anonymat émettent des doutes quant aux mauvaises foi « des gens ayant affaire ou avoir commis des délits dans leurs pays d’accueil», à venir profiter de la « précarité du système judiciaire et sécuritaire du pays», dans le contexte de la nouvelle constitution en vue.

C’est l’arrestation de l’haïtiano-américain, Mathieu Lissner Joseph mercredi 3 mars, à Hinche, et son transfert aux États-Unis le 5 mars qui a mis la puce à l’oreille de plus d’un.

Celui-ci, ayant un passeport américain, a été, selon la présidence, un «fournisseur» du Palais national.

En effet, le projet de la nouvelle constitution, si pour le régime de PHTK revête d’une importance capitale, pour certains membres de la Diaspora beaucoup d’incertitudes planent sur cette entreprise, outre les avantages pour la diaspora, pourrait parallèlement permettre à « des gens ayant affaire ou avoir commis des délits dans leurs pays d’accueil, d’utiliser cette opportunité pour venir régénérer leurs mauvaises foi, vue la précarité du système judiciaire et sécuritaire du pays.»

Considérant les relations douteuses qu’entretiennent des membres du   gouvernement avec certaines personnes, ces ressortissants haïtiens alertent l’État haïtien, particulièrement le Comité Consultatif Indépendant (CCI) chargé de l’élaboration de la nouvelle constitution haïtienne, sur la nécessité de prendre en compte leur revendications tout en veillant à ce que des gens mal intentionnés ne viennent profiter de l’occasion pour se porter candidat à des postes électifs avec le but de se protéger contre des poursuites judiciaires pour leurs prochains forfaits.

De plus, ces patriotes demandent à tout ceux voulant occuper des fonctions au sein de l’État a être irréprochables espérant par là éviter au pays de sombrer davantage dans le spectre des gangs armés et d’une insécurité chronique.

About admin

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …