Haiti: carnaval en plein coronavirus, le suicide à volonté

Spread the love

Jusqu’ici, les préparatifs pour la réalisation du carnaval national en Haïti vont bon train à Port-de-paix, ce, en dépit de la crise sanitaire due au coronavirus.

Parmi les 165 stands prévus par la firme Makaya, certains sont déjà érigés et d’autres en pleine construction. Prévu pour les 14, 15, 16 février prochain, le chef-lieu du Nord-ouest semble être déjà prêt pour accueillir cette liesse annuelle

« Il y’a longtemps que nous ne sommes plus au stade de l’annonce faite par le chef de l’État. Aujourd’hui, le carnaval national à Port-de-paix se matérialise » a affirmé le responsable de la communication auprès du comité organisateur local du carnaval 2021, ajoutant toutefois que les travaux qui avancent si bien dans les rues est une preuve suffisante de la volonté de faire du carnaval à Port-de-paix une réalité.

Vu la montée grandissante de cas de personnes contaminées par la covid-19 dans le pays et surtout à travers le monde, plus d’un dans la population haïtienne s’attendaient à une éventuelle annulation du carnaval national. Ce qui aurait été pour eux, un ouf de soulagement.

Cependant, les autorités restent figer sur leur décision, les parades et les défilés dans les rues auront bel et bien lieu. Port-de-paix accueillera la plus grande festivité nationale qui compte réunir des milliers de personnes y compris des touristes.

Si les activités carnavalesques des deux années précédentes ont été boycottées à cause des crises sociopolitiques auxquelles le pays faisait face, le coronavirus n’est peut-être pas aussi effrayant pour annuler l’édition de cette année.

Enfin, c’est bien ce que pensent certains citoyens. Alors que l’électricité d’Haïti tient à électrifier plusieurs zones de la ville de Port-de-paix, au moins trois sous commissariat sont déjà construits, ou encore les travaux de rues qui se réalisent, il n’y a toujours pas une adresse où l’on peut trouver un centre de prise en charge pour les personnes infectées par le coronavirus.

Comment respecter les distanciations sociales au cours de ces trois jours de foule en liesse? Cette question se pose en boucle sans pour autant trouver une réponse. La vérité apodictique c’est que le Ministère de la santé et de la population ne pourra jamais protéger ces millions de carnavaliers contre la propagation du virus.

Avec les bandes qui déferlent en vidés, ces groupements de quartiers qui déambulent en dansant, le danger est complètement inévitable que ce soit pour les haïtiens venant de tous les recoins du pays, ou pour les étrangers voulant participer à cette fête populaire. Le niveau du risque est assez énorme au vu de la promiscuité et de l’immense foule qu’elle drainent.

À souligner que le ministère de la culture a dévoilé les dix-huit groupes musicaux retenus pour les trois jours gras, dans un communiqué publié le mardi 02 février. Il s’agit notamment de T-Vice, Sweet Micky, Djakout # 1, RockFam, Boukman Eksperyans, Kanpèch, Zikòs, Bel Look, Harmonik, Ekip, Enposib, Buzz, Tabou Combo, Tropicana d’Haïti, Septentrional. Quelques groupes de Port-de-Paix seront également de la partie, comme Rebèl, Skhal Mizik et Kazi Mizik.

Par ailleurs, le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) de son côté, continue de compter des personnes contaminées ainsi que des morts sur tout le territoire national. Selon son dernier bilan, 48 nouveaux cas de contamination ont été recensés en date du 5 fevrier 2021, ce qui donne au total 11, 908 cas confirmés , 249 morts et 9, 177 personnes rétablies.

About Rose Karlande

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …