Fin de mandat du président Moïse : Ned Price s’appuie sur un rapport de l’OEA pour fixer sa position

Spread the love

Fin de mandat du président Moïse : M. Ned Price cite le rapport de l’OEA pour répondre à une question d’un journaliste.

Loin d’être une position motivée par une décision arrêtée du gouvernement américain, la réponse du Porte-parole du Département d’État américain, M. Ned Price aux questions des journalistes hier à propos de la fin du mandat du président Jovenel Moïse se base sur un rapport de l’OEA qui, elle-même s’est toujours positionné en faveur des élections en Haïti avec un président dont son mandat arrive à terme ce dimanche.

Effectivement, M. Ned Price, Porte-parole du Département d’État américain a évoqué la date du 7 février 2022 lors d’un Point de presse à laquelle ont pris part plusieurs journalistes. Sa position concernant la crise politique haïtienne se base sur un rapport de l’Organisation des États américains ( OEA), qui elle-même s’était opté pour des élections en Haïti depuis longtemps avec un président dont son mandat arrive à terme ce dimanche.

« Conformément à la position de l’OEA sur la nécessité de procéder au transfert démocratique du pouvoir exécutif, un nouveau président élu devrait succéder au président Moise à la fin de son mandat le 7 février 2022», avait répondu le diplomate américain.

Alors que la Charte de l’OEA en son article 2 , alinéa B, fixe le principe de non-intervention dans les affaires des pays de la région, le Secrétaire général de l’OEA Luis Almagro n’a sans cesse de renouveler son appui au processus électoral haïtien dont son Organisation a déjà validé le calendrier électoral fixé par le Conseil électoral provisoire contesté.

De plus, il faut noter que c’est cette même Organisation hémisphérique qui appuie le pouvoir en place en Haïti demande parallèlement au président vénézuélien Nicolas Maduro de laisser le pouvoir. Donc une politique deux poids deux mesures.

Notons que le Porte-parole a laissé ouverte une porte de négociation avec l’opposition. « En ce qui concerne l’engagement avec l’opposition, notre ambassade maintient une communication régulière avec des contacts à travers le spectre politique », a laissé entendre M. Price.

Tous les secteurs de la vie nationale à part les Organisations du Secteur privé des affaires ont affiché leurs oppositions face au président Jovenel Moïse à qui il rappelle la fin de son mandat ce dimanche 7 février 2021 comme l’exige la constitution en son article 134.2

About admin

Check Also

Haïti : le MHAVE et la COODHA signe un Accord-Cadre pour l’intégration de la diaspora haïtienne dans la politique

Spread the loveEn campagne depuis plusieurs mois en Haïti, pour arriver à l’intégration complète de …