Coronavirus: doit-on craindre une 2e vague en Haïti ?

Spread the love

Pour la seule journée du 11 décembre 56 nouveaux cas ont été signalés dans le pays par le Ministère de la santé publique et de la population( MSPP). Une nette augmentation des nouveaux cas en comparaison aux chiffres des derniers mois.

Quoique le virus circulait à vitesse dans plusieurs pays de la planète, notamment aux États-Unis, en Haïti, la tendance était plutôt à la baisse jusqu’à ce chiffre record de 56 nouveaux cas.

Il faut dire que depuis quelques jours le Laboratoire national de santé publique dans ses bulletins quotidiens faisait état d’une progression lente du virus dans le pays. Par exemple le 3 décembre, le MSPP avait répertorié en Haïti 23 nouveaux cas. 24, le 7 décembre. Et 31, le 8 décembre.

Toujours concernant la Covid-19, le Ministère de la communication au courant du mois de novembre, avait mis en garde la population contre l’enregistrement de nouveaux cas de coronavirus dans le pays en prévision des séries de mouvements annoncés pour le 18 novembre, jour de la bataille de Vertières.

Beaucoup de personnes en effet avait mis en doute les propos du titulaire du Ministère arguant qu’il s’agit d’une démarche démagogique pour contraindre les gens à ne pas participer aux manifs.

De plus, dans les faits, le MSPP n’avait pas pris en compte cette hausse des cas avancée par les autorités.

À quoi doit-on attribué l’augmentation de ces nouveaux cas? À l’abandon par la population des gestes barrières ? Aux dernières manifestations de l’opposition dans le pays? Où à la multiplication des affiches qui rassemblent des centaines de mélomanes? Etc. Doit-on par ailleurs craindre une 2e vague ?

Si les puissances capitalistes, les États-Unis, et la France notamment mettent l’accent sur un vaccin anti-Covid 19 pour maîtriser la pandémie, en Haïti, pays pauvre, pour le moment n’envisage pas cette solution pour plusieurs raisons.

À cause d’une part, de la non disponibilité des vaccins qui comme on peut le constater sont contrôlés par les pays fabricants et investisseurs, d’où l’inégalité dans la répartition entre les pays riches et les pays pauvres du précieux vaccin. Et d’autres parts, en raison des faibles moyens dont dispose le pays à s’enquérir lui-même du vaccin, à moins que l’Organisation mondiale de la santé ( OMS), lui facilite l’accès, comme c’est en discussion pour les pays à faibles revenus.

Depuis son introduction en Haïti le 19 mars, le virus a déjà contaminé au total 9 mille 565 personnes, dont 8 mille 274 sont guéris, et 233 autres personnes en sont mortes.

About Ralph Thierry Cadet

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …