Congrès constitutionnel: Léon Charles rassure la Diaspora haïtienne en promettant de traquer les bandits

Spread the love

Au terme de la 3e journée du congrès constitutionnel de la Diaspora haïtienne, le DG a.i de la Police nationale d’Haïti, M. Léon Charles est passé visité les différentes délégations de la Diaspora, à l’hôtel Ritz Kinam, à Pétion-ville. Il a profité pour faire le bilan de ces 2 mois passé à la tête de l’Institution policière.

Deux objectifs tenaient à cœur l’ex ambassadeur d’Haïti à l’OEA: développer un leadership participatif au sein de la PNH, et sécuriser la population.

La Police nationale d’Haïti depuis quelques temps confronte le soulèvement de groupes de policiers qui réclament de meilleures conditions de vies. Cette situation a causé un mal-aise au sein de cette Institution forte d’environ 14 mille membres.

Il était donc urgent pour le nouveau DG a.i de se rapprocher des policiers. C’est pour cela à son arrivée à la tête de la PNH il a visité les différents commissariats du pays pour s’enquérir des conditions de vie des policiers

M. Charles dans ce bilan a également annoncé l’acquisition par la PNH de matériels visant à retracer les appels téléphoniques de ravisseurs en vue de les décourager dans cette voie.

Concernant le plan de sécurité de la PNH, M. Léon Charles a parlé en long et en large des initiatives qu’ il a déjà prises pour diminuer les cas d’enlèvements au pays.

Le Directeur général a.i de la Police nationale d’Haïti, M. Léon Charles dans son intervention promet de sévir contre les bandits. Des avis de recherches ont été émis contre des malfrats, des opérations ont été menées, etc.

La Police nationale d’Haïti fixe une durée de 3 mois pour renforcer la présence des policiers dans la rue en vue de diminuer las cas d’enlèvements dans le pays, fait-il savoir.

Selon M. Charles, la PNH est une police professionnelle. Dans la Région Caraïbes est la plus expérimentée avance-t-il en raison de l’insécurité chronique en Haïti qui oblige les policiers à être toujours sous leurs gardes.

Le no 1 de la PNH rappelle au policier la mission qui leur incombe qui est de protéger et servir la population. Être policier, c’est un sacerdoce, le poste ne favorise pas à son occupant l’accès à des richesses, rappelle le DG au policier.

About Ralph Thierry Cadet

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …