Arrestation de Nenel Cassy: des partis politiques dénoncent la velléité dictatoriale de Jovenel Moïse

Spread the love

Pitit Dessalines, Tet Ansanm, DIRPOD, autour d’une même table ont exprimé leur colère vendredi face à l’arrestation de leur confrère Nenel Cassy le 21 Janvier par le commissaire du gouvernement de Miragoâne Jean Ernest Muscadin.

Ces partis politiques d’une même voix dénoncent la velléité du président Jovenel Moïse d’instaurer la dictature en Haïti. « Non à l’arbitraire, non aux violations des droits de l’homme et à la dictature », a lancé l’ex Sénateur Youri Latortue, dans les jardins de KISKEYA.

L’ancien élu de l’Artibonite en a profité pour remercier l’ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda aux Etats-Unis et à l’OEA et d’autres personnalités étrangères qui « en dépit de la tentative du pouvoir de mentir ont pris la responsabilité de dénoncer ce qu’ils considèrent comme inacceptable ».

Le dirigeant de TÈT ANSANM Sénateur Evalière Beauplan pour sa part s’est réjoui de la mise en commun des principales forces de l’opposition face aux dérives du pouvoir. L’ex parlementaire précise que ces déclarations ne sont pas seulement pour dénoncer cette arrestation arbitraire de Nenel Cassy mais c’est aussi l’occasion pour l’opposition de se rassembler pour défendre la démocratie qui est en danger avec Jovenel Moïse au pouvoir.

le coordonnateur de l’OPL et ancien président de l’assemblée nationale Edgard Leblanc Fils dans son intervention se dit heureux que cette arrestation a pu occasionné un déclic au niveau de l’opposition, et le refus total de la population au retour de la dictature en Haïti. « Le pouvoir utilise le mensonge comme arme politique pour neutraliser ses adversaires directs »

Jean Charles Moïse comme dans ses habitudes était une nouvelle fois absent lors de cette conférence conjointe de l’opposition mais y a délégué son représentant.

Le représentant de Pitit Dessalines Dr Gracia Jean Charles, rassure qu’il embrasse comme les autres parti de l’opposition la lutte pour le respect de la constitution, en exigeant le président Jovenel Moïse de quitter le pouvoir ce 7 Février 2021. « Pitit Dessalines est là avec l’opposition pour dénoncer l’arrestation du sénateur Nenel Cassy et pour toutes les victimes ».

En ce sens les opposants farouches du pouvoir en place appellent tous les secteurs du pays à faire front commun pour se débarasser du président Jovenel Moïse le 7 février 2021 au plus tard.

À cette date, si le locataire du palais national ne constate pas la fin de son mandat , le peuple haïtien le chassera du pouvoir. À fait croire le représentant de Pitit Dessalines.

About Wallace Elie

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …