7 Février 2021: La PNH entre l’enclume et le marteau

Spread the love

À l’approche du 7 Février 2021, date à laquelle l’opposition exige le respect de la constitution amendée de 1987, par le président Jovenel Moïse, pour enfin constater la fin de son mandat comme il a constaté celle des sénateurs le 13 Janvier 2020, le président semble être prêt à utiliser toutes ses cartes pour une prolongation jusqu’en 2022, contrairement aux prescrits de la constitution haïtienne.

Après la peur, les représailles, les persécutions, le kidnapping, le président semble vouloir utiliser l’Institution policière pour contrecarrer les manifestations prévues par l’opposition le 31 Janvier. La police nationale a reçu l’ordre de disperser toutes manifestations susceptibles de troubler l’ordre publique, selon source digne de confiance.

Cependant la Police Nationale d’Haiti (PNH) se trouve entre l’enclume et le marteau. Entre l’exécution d’un ordre arbitraire d’un président décrié et en fin de mandat, et le respect de la déontologie de la police nationale face à la population dont elle est issue préalablement.

Une police dont ses actions seront scrutées à la loupe même après le 7 février dans la mesure où elle reste la seule force légale de protection et de service du pays.

Aujourd’hui la PNH se trouve en difficulté entre des mercenaires PHTKistes imposant l’ordre du président Jovenel Moise aux policiers afin  d’empêcher toutes formes de mobilisation contre son Administration.

Rappelons que, la Fédération des gangs ont manifesté à Port-au-Prince, en faveur du pouvoir en place pour exiger le rester du quinquennat de Jovenel Moïse jusqu’en 2022, et que cette manifestation s’est déroulée dans le plus grand calme, contrairement à celles de l’opposition exigeant le respect de la loi mère du pays. Cependant cette fédération de Gang ayant à sa tête  l’ancien policier Jimmy Cherizier alias Barbecue est recherché activement par la police. Une situation qui inquiète la population.

En effet, la Police Nationale d’Haiti (PNH) fait face à son destin et son histoire. Soit elle choisit le côté de la population haïtienne dont ses membres ont juré de « Protéger et servir » où de laisser utiliser par une Administration corrompue  qui est sur le point de partir sous les pressions populaires pour le respect  de la constitution.

About Wallace Elie

Check Also

Wilson Jeudy Président Provisoire d’Haïti, un choix des structures de la société civile et politique

Spread the lovePlusieurs structures de la société civile et politique d’Haïti, dans une pétition, font …